Distribution

avec Clément Bresson, Thomas Condemine, Irina Dalle, Noémie Develay-Ressiguier, Philippe Duquesne, Pierre-Félix Gravière, Jérôme Kircher, Guillaume Lévêque, Agathe L'Huillier, Julie Pilod, Sébastien Pouderoux, Jean-Paul Roussillon, Didier Sandre, Dominique Valadié. Traduction et texte français Françoise Morvan et André Markowicz

Résumé

La Cerisaie est une magnifique propriété familiale, ce qui reste d’un art de vivre aristocratique condamné par les bouleversements sociaux-politiques de la Russie au tournant du XXe siècle. Les propriétaires, Gaev et sa sœur Lioubov, couverts de dettes, sont acculés à la vente. La Cerisaie est-elle amenée à être détruite dans la vulgarité d'un projet immobilier ? Une solution absurde aux yeux des aristocrates que sont Lioubov et son frère, mais comment sauver le domaine ou plutôt comment éviter de le perdre ? De mai à octobre, les quatre actes de la pièce marquent les étapes du passage d’un temps à un autre, d’une ère à une autre : "une ode à un monde qui change"... La dernière pièce de Tchekhov qui le montre au sommet de son art est aussi la pièce la plus célèbre du répertoire russe.

Pourquoi faut-il voir cette pièce ?

AU SOMMET - La Cerisaie est au théâtre russe ce qu’Hamlet est au théâtre anglais et Cyrano au français. Pièce sublime sur la fin d’une famille, le déclin d’une aristocratie et le passage d’un monde à un autre. Lioubov et son frère Gaev laissent la place à la vulgarité faute de pouvoir lutter contre la marche du monde. C’est aussi la dernière pièce montée par Alain Françon à la Colline, théâtre national qu’il a dirigé pendant 12 ans. Sans doute est-ce une manière de dire au revoir avec ce bijou empreint de finesse et de sensibilité. Alain Françon est notre plus grand metteur en scène, les pièces qu’il monte sont stupéfiantes d’intelligence et ses acteurs, à commencer par Dominique Valadié, sa femme à la ville, extraordinaire de virtuosité.

Tournage

Co-production Ex Nihilo, Arte France et le Théâtre national de la Colline, réalisation Vincent Bataillon, enregistré à La Colline en 2009

Récompense(s)

Molière 2010 du metteur en scène pour Alain Françon, Grand Prix 2009 du théâtre du Syndicat de la critique