Les caissières sont moches

Distribution

Elsa Bouchain, Philippe Le Gall, Stéphane Roger

Résumé

L’une des premières pièces de Pierre Guillois, Les caissières sont moches met en scène des personnages récurrents, stéréotypes des habitants d’une grande ville. Il y a le couple des bouchers et leur boutique douteuse, les amoureux qui puent le bonheur, ou les gens bien élevés. Tous caricaturés à outrance dans une comédie absurde où le politiquement pas correct nous saisit à chaque scène.

Pourquoi faut-il voir cette pièce ?

INCORRECT ! - Pierre Guillois, c’est l’auteur très reconnu de pièces aussi absurdes, qu’étonnantes et drôles : on lui doit notamment Le gros la vache et le mainate, Opéraporno ou Bigre. Multirécompensé, il manie le verbe et les situations avec intelligence et provocation. Dans Les caissières sont moches, il y a déjà toutes les briques de ce que deviendra son théâtre. Voilà un artiste qui ose se moquer de nous-mêmes et nous déculpabiliser d’en rire. Et puis il faut bien le dire, ses comédiens y sont pour beaucoup, surtout le génial Stéphane Roger.

Avis de la presse :

« Les comédiens réalisent une performance. C’est un spectacle au vitriol soft, hilarant, lucide et ludique. » France Inter

« Ils sont trois, trois seulement qui ne cessent de jouer les transformations. Peu dire qu’ils se dépensent ces trois-là. Et ils ont du talent ! » Le Figaro

« Une mosaïque citadine joyeuse et méchante. » Zurban

Tournage

Jouée et filmée au Théâtre du Rond-Point en décembre 2003. Réalisation Vitold Krysinsky.